Nouvel épisode de la guerre entre l’Union européenne et Google : 69 questions viennent de lui être envoyées par la CNIL : 3 semaines pour répondre.

Posted by EU-Logos on 25/03/12

Le 1er mars, Google a mis en place un contrat utilisateur unique pour tous ses services (Maps, YouTube, Calendrier, Gmail, etc.).  (cf. Nea say n° 119). La présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), Isabelle Falque-Pierrotin, s’inquiète de ce croisement des données des internautes et du flou qui règne autour de ces nouvelles règles concernant la vie privée. Les nouvelles règles de confidentialité annoncées par Google en février sont entrées en vigueur il y a trois semaines, alors que la Cnil avait demandé à la firme d’attendre encore un peu, le temps d’examiner de plus près ce qu’elles changent pour l’utilisateur. Les internautes sensibles à ce genre de questions sur la vie privée ont-ils raison de s’inquiéter?

Oui répond la CNIL !  Le problème des services de Google, c’est qu’ils couvrent progressivement tous les compartiments de notre vie en ligne. Il collecte des données sur notre activité téléphonique [Android], le moteur de recherche, nos déplacements [Google Maps], goûts musicaux [YouTube]… Il y a une collection  de données personnelles par individu qui est considérable. Ils mutualisent tout à travers un document unique, très synthétique, qui nous paraît obscur. Ces nouvelles règles donnent clairement à Google la possibilité de construire des profils individuels extrêmement riches, les plus riches qui soient. Ce que la Cnil veut vérifier c’est que la collecte de ces informations soit proportionnée. Au nom de la transparence et de la proportionnalité, les individus doivent être informés. La CNIL a envoyé à Google un questionnaire très détaillé sur les effets et les conséquences concrets de cette politique de la vie privée: 69 questions ayant pour objectif de les obliger à lever le flou.

La CNIL  a demandé service par service ce que cette nouvelle politique va changer, avec des exemples concrets. Comment les données sont utilisées pour chaque service? Quelles données sont récoltées sur Gmail, YouTube, Android, et pour combien de temps? Qu’est-ce qui en est fait? Comment cela pourrait améliorer les services pour les utilisateurs? Aujourd’hui on ne sait pas si des données personnelles collectées via Android vont permettre ou non d’avoir une publicité encore plus ciblée sur YouTube ou Gmail, par exemple. On veut les obliger à dépasser des propos généraux. La CNIL  a demandé une réponse avant le 5 avril et  le questionnaire a été rendu public.

 

Google n’est pas obligé de  répondre, mais la CNIL estime que ce n’est pas dans l’intérêt de GOOGLE de  ne pas le faire, estime la CNIL qui agit au nom de toutes les CNIL européennes qui sont  en coopération sur ce sujet  au sein du G29.

      -. Les 69 questions adressées par la CNIL à GOOGLE le 16 mars 2012 http://www.cnil.fr/fileadmin/documents/La_CNIL/actualite/questionnaire_to_Google-2012-03-16.pdf

 


Classé dans:DROITS FONDAMENTAUX, protection des données personnelles

Leave a Reply »»

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture.
Anti-Spam Image

EU-Logos rss

Un lieu d'expression et d'échanges pour suivre l'évolution de l'Espace de liberté, de sécurité et de justice européen more.



Advertisement