EU-Logos

Un an après les attentats de Paris ne perdons pas de vue qu’ils ont également (et principalement) été perpétrés contre les valeurs de l’Europe et dans la lutte contre le terrorisme, ces valeurs ne peuvent être mises en péril. La présence de quasiment tous le Etats de la planète au défilé dans les jours suivants a été un extraordinaire moment d’humanité, une sorte d’européisation de l’humanité : chacun refusant de haïr les auteurs et les inspirateurs, refusant de leur abandonner cette victoire. Souvent les Etats ont été représentés au niveau le plus élevé : chefs d’Etat, ou de gouvernements Un an après revoir ces images semblent à peine croyable.

Pourquoi ? Les attentats terroristes de Paris ont été perçus, à juste titre, comme une attaque dirigée contre l’Europe et ses valeurs. Celles-ci sont désignées à l’article 2 du traité de Lisbonne: «L’Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’État de droit, ainsi que de respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités. Ces valeurs sont communes aux États membres dans une société caractérisée par le pluralisme, la non-discrimination, la tolérance, la justice, la solidarité et l’égalité entre les femmes et les hommes.» . Même dans la lutte contre le terrorisme, ces valeurs ne peuvent être remises en question ou compromises. Faute de quoi, les instigateurs de la terreur remporteraient une victoire : elle leur est définitivement refusée, espérons le.

Ces réflexions sont le résultat d’une tension exigeante entre une éthique de conviction et une éthique de responsabilité, entre la morale individuelle et la morale sociale, entre une éthique religieuse ou agnostique.

Avons-nous assisté sans nous en rendre compte à une européisation de l’humanité ? Question qui s’adresse à tous, mais plus particulièrement aux eurosceptiques, europhobes et populistes qu’ Eulogos a décidé d’interpeller. Ces valeurs européennes seraient elles donc si méprisables ? L’instant d’un défilé les chefs d’Etat et de gouvernement ont répondu sans ambiguïté, qu’ils ne l’oublient pas et nous aussi. Ce défilé est un camouflet porté à la rhétorique des populistes, eurosceptiques et europhobes.

Classé dans:Uncategorized

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print