EU-Logos

Le harcèlement des enfants n’a pas sa place à l’école, déclare le Secrétaire Général à l’approche de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.

A quelques jours de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (17 mai), le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, s’est élevé contre le harcèlement homophobe et transphobe dans les écoles en Europe, un problème grave et souvent méconnu.

« Les insultes, l’intimidation et le harcèlement homophobes et transphobes ont de graves effets sur l’équilibre des enfants LGBTI, et entraînent parfois des conséquences tragiques. De tels agissements n’ont pas leur place dans nos écoles », a déclaré le Secrétaire Général. « Il est de la responsabilité des gouvernements, des administrations scolaires, des enseignants, des parents, de nous tous qui sommes adultes de veiller à ce que nos enfants puissent effectuer leur scolarité dans un environnement sûr et exempt de violence, de harcèlement et de discrimination quels qu’en soient les motifs, y compris les motifs liés à l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. Aucun enfant en Europe ne doit être victime d’un traitement discriminatoire ou dégradant. »

Dans la Recommandation sur des mesures visant à combattre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre et dans la Stratégie pour les droits de l’enfant 2016-2021 qu’il a récemment adoptée, le Conseil de l’Europe souligne qu’il est important de renforcer le rôle de l’éducation dans la prévention de certaines formes de violence telles que le harcèlement homophobe à l’école.

Le 18 mai, le Conseil de l’Europe et l’UNESCO organisent une réunion conjointe de ministres et de représentants gouvernementaux européens consacrée à la lutte contre le harcèlement homophobe et transphobe à l’école, dans le cadre de la réunion ministérielle internationale de l’UNESCO « Réponses du secteur de l’éducation à la violence basée sur l’orientation sexuelle et l’identité/expression de genre », qui se tient à Paris.

Liens :

Base de données de bonnes pratiques des Etats membres du Conseil de l’Europe, y compris sur la lutte contre le harcèlement homophobe.Les activités du Conseil de l’Europe relatives à l’orientation sexuelle et l’identité de genre

Pour en savoir plus :

-. Recommandations du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe (FR)http://www.coe.int/fr/web/sogi/rec-2010-5L (EN) http://www.coe.int/en/web/sogi/rec-2010-5

-. Stratégie du Conseil de l’Europe pour les droits de l’enfant (FR) https://rm.coe.int/CoERMPublicCommonSearchServices/DisplayDCTMContent?documentId=090000168063c132 (EN) https://rm.coe.int/CoERMPublicCommonSearchServices/DisplayDCTMContent?documentId=0900001680644297

-. Réunion ministérielle de l’UNESCO (FR) http://fr.unesco.org/events/reunion-ministerielle-internationale-reponses-du-secteur-education-violence-basee-orientation (EN) http://en.unesco.org/events/international-ministerial-meeting-education-sector-responses-homophobic-violence

-. Base de données des bonnes pratiques (FR) http://en.unesco.org/events/international-ministerial-meeting-education-sector-responses-homophobic-violence (EN) http://www.coe.int/en/web/sogi/home

-. Recommandations du Comité des Ministres du Conseil des ministres du Conseil de l’Europe pour lutter contre les discriminations (FR) http://www.coe.int/fr/web/sogi/rec-2010-5 ((EN) http://www.coe.int/en/web/sogi/home

-. Les activités du Conseil de l’Europe(EN) http://www.coe.int/en/web/sogi/home (FR) http://www.coe.int/en/web/sogi/home

Classé dans:Dignité humaine, Droits de l’enfant, DROITS FONDAMENTAUX, Non-discrimination

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print