EU-Logos

La Représentante spéciale du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a dénoncé le 24 août dernier dans son rapport annuel l’échec collectif à prévenir et à mettre fin aux conflits dans lesquels les enfants paient un lourd tribut.

Dans ce rapport à l’Assemblée générale des Nations Unies, Mme Zerrougui met en évidence l’impact dévastateur sur les enfants de conflits de plus en plus complexes, en dépit des efforts concertés et des progrès importants réalisés au cours de l’année écoulée.

Selon elle, cette situation découle directement de l’érosion du respect du droit international humanitaire et des droits humains par les parties en conflit.

Le rapport, qui couvre la période allant d’août 2015 à juillet 2016, note que la prolifération des acteurs impliqués dans un conflit armé et des opérations aériennes transfrontalières a créé des environnements très complexes pour la protection des garçons et des filles.

En 2015 et pendant la première moitié de 2016, l’Afghanistan a enregistré le plus grand nombre de décès et de blessés parmi les enfants depuis que l’ONU a commencé en 2009 à documenter systématiquement les victimes civiles. En outre, en Syrie et en Iraq, la violence a continué sans relâche.

Et au Soudan du Sud, après une année au cours de laquelle les enfants ont été victimes de violations brutales, les espoirs d’amélioration se sont complètement évaporés avec la reprise du conflit le mois dernier. Au Yémen, l’escalade du conflit a continué avec des niveaux alarmants d’enfants morts, d’enfants mutilés, d’enfants recrutés et d’attaques contre des écoles et des hôpitaux.

Le rapport marque le vingtième anniversaire du mandat « Enfants dans les conflits armés » et fait le point sur les réalisations accomplies depuis la publication par Graça Machel d’un rapport historique, intitulé « Impact des conflits armés sur les enfants », qui a conduit à la création du mandat du Représentant spécial par l’Assemblée générale. Elle dénonçait alors le fait que au cours des dix dernières années 2 millions d’enfants étaient morts dans les conflits. Ce qu’un enfant endure un adulte ne pourrait le supporter. Le prochain passage de ce dernier rapport devant le Conseil des droits de l’homme et devant l’assemblée générale ne devrait pas passer inaperçu et rester sans réaction ;

 

Pour en savoir plus : principales sources d’informations

-. Conseil des droits de l’homme : Leila Zerrougi présente son rapport annuel 2015 sur les enfants dans la guerre.

-. Bureau du représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés https://childrenandarmedconflict.un.org/fr/

-. Texte du rapport (20 avril 2016) http://www.un.org/ga/search/view_doc.asp?symbol=A/70/836&Lang=F&Area=UNDOC

Classé dans:Droits de l’enfant, DROITS FONDAMENTAUX

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print